Article : Comment réussir à monétiser une application mobile

Comment réussir à monétiser une application mobile

// Temps de lecture +/- 6 min

L’achat in app est une des solutions très efficaces pour monétiser une application mobile. Qu’est-ce que l’achat in app ? Comment pouvez-vous l’utiliser pour monétiser une application mobile ? Voici plus d’explications dans cet article.

À l’ère de la révolution numérique, le marché des applications mobiles est en pleine expansion avec des milliards de téléchargements chaque année. C’est un outil de visibilité qui devient donc incontournable pour les entreprises qui désirent développer leurs activités. Mais, en plus de servir à la promotion d’un professionnel, une application peut également générer des revenus réguliers. Lors de cet article, nous allons découvrir les principales façons pour monétiser une application mobile

Monétiser une application, comment faire ?

Pour monétiser une application mobile, plusieurs solutions s’offrent à vous. La première, souvent la moins utilisée est de proposer une application payante sur les stores. Ce schéma est simple mais peu pertinent puisque les téléchargements d’une application payante sont bien inférieur à ceux d’une application gratuite. La meilleure solution est donc d’opter pour l’achat in-app, autrement dit, l’achat dans l’application, après son téléchargement gratuit.

monétiser une application mobile

Application gratuite et achat in app : le combo gagnant ?

On l’appelle également achat intégré ou microtransaction. L’achat in app est celui qui s’effectue au sein d’une application mobile à partir d’un smartphone ou d’une tablette. Ce système permet à l’éditeur d’une application d’enrichir son logiciel en proposant de nouvelles fonctionnalités payantes. Même en dehors des applications e-commerce ou de jeux vidéo mobiles pour lesquelles l’achat in app est très fréquent, ce type d’achat se retrouve désormais dans toutes sortes d’applis.

Le principe de l’achat in app est que les utilisateurs peuvent télécharger un logiciel gratuitement ou non et avoir accès à des fonctionnalités de base directement. Mais, pour bénéficier de fonctionnalités supplémentaires, ils doivent payer. Vous commencez à comprendre l’idée. Voici un exemple concret pour illustrer la chose.

Vous pouvez créer une application de retouche de photo et la mettre gratuitement à la disposition des mobinautes sur iOS, PlayStore ou d’autres bibliothèques de logiciels. Pour monétiser votre appli, il sera possible de rendre certains filtres accessibles uniquement à des utilisateurs premium qui ont payé pour avoir des accès plus élargis. Une autre application peut demander qu’on paie quelque chose pour la suppression des publicités ou pour obtenir des services supplémentaires. Les possibilités sont infinies.

Les chiffres de l’achat in app?

Voici quelques chiffres qui devraient vous mettre un peu plus l’eau à la bouche :

  • 66% du commerce mobile dans le monde au 4e trimestre de 2017 concernant des ventes in app ;
  • Plus de 50% des transactions en ligne au 2e trimestre 2018 étaient des achats in app ;
  • 7 millenials sur 10 ont fait plus d’un achat intégré en 2017.

C’est vraiment intéressant, n’est-ce pas ? Surtout quand on sait qu’en 2020, 75% des Français sont propriétaires d’un smartphone et que 89% du temps passé sur cet appareil est consacré aux applications. Cependant, pour que les utilisateurs puissent avoir envie de payer pour mieux tirer profit de votre logiciel, il doit vraiment les intéresser. Afin d’atteindre ce but, n’hésitez pas à consulter le guide pour créer une application mobile que ADLS Conseils met à votre portée. Notre équipe est également à votre disposition pour vous accompagner dans votre projet.

Revenons à l’achat in app. Les nombreuses possibilités d’offres que vous pouvez faire à votre public cible peuvent être regroupées en 3 grandes catégories.

Les différents types d’achats in app

Vous pouvez proposer dans votre application :

  • Les abonnements ;
  • Les achats consommables ;
  • Les achats non consommables.
  • L’achats de biens.

L’achat in app par abonnement

Un abonnement permet d’accéder grâce à un paiement au contenu d’une application ou d’un service pendant une période donnée. Généralement, les abonnements sont renouvelés de façon automatique à moins que l’utilisateur les annule. Dans certaines applications, la possibilité de choisir un abonnement hebdomadaire, mensuel, trimestriel ou encore annuel est offerte.

Par exemple, l’application Freeletics est un coach sportif virtuel avec des séances d’entrainement journalières sous forme d’abonnement par semaines.

Les achats consommables

Les achats consommables font référence aux articles mis en vente de façon ponctuelle chaque fois que l’utilisateur en a besoin. Il s’agit par exemple :

  • Des monnaies d’un jeu, comme les pièces ;
  • Des munitions virtuelles ;
  • Des points de vie, d’énergie ou de santé dans un jeu…

Pour ce type d’achat intégré, lorsque l’utilisateur supprime ou installe l’application concernée sur un nouvel appareil, il peut ne plus avoir accès à son achat. De plus, ce sont des produits qui, une fois utilisés, expirent et nécessitent un nouvel achat.

Les achats non consommables

Ce sont des produits qui n’expirent pas et il n’est pas nécessaire de les acheter plusieurs fois. Lorsqu’on perd un achat non consommable, on peut le retélécharger gratuitement. Un achat intégré non consommable peut être :

  • La suppression des publicités ;
  • L’obtention de l’intégralité d’un jeu ;
  • L’accès aux fonctionnalités premium d’une app…

Pour utiliser légalement la monétisation par achat intégré, on doit cependant appliquer certaines règles. Des règles ? Oui, oui. Mais ce n’est rien de trop restrictif. Promis !

L’achat de consommables est taxés à hauteur de 30% par les stores d’Apple et Google

Les achats non consommables

Que ce soit un produit ou un service l’achat de bien nécéssite une action humaine. Par exemple :

  • L’achat de produits pour un e-commerce.
  • Les services d’une expertise comptable.

Que peut-on proposer contre rémunération via achat intégré ?

Pour encadrer l’utilisation des achats in app, iOS et Android ont établi des règles que vous devez connaître.

Sur Apple Store par exemple, pour les achats in app non consommables, l’utilisateur doit être en mesure de récupérer son achat même s’il supprime l’application ou change son téléphone. Certains produits comme les livres papier ou les jetons de poker utilisables avec plusieurs jeux sont interdits à la vente in-app.

Contrairement à la vente de biens comme des articles, la vente de fonctionnalités est beaucoup plus permissive. Pour les jeux vidéo, en plus des niveaux supplémentaires, la sauvegarde de données sur le Cloud peut être offerte au public.

De plus, Google et Apple réglementent de façon stricte la vente de services grâce à l’achat in app. Bien qu’il soit possible de vendre des services comme les cartes de visite numériques ou encore la transcription vocale, d’autres prestations sont interdites à la vente. Il vous est donc impossible de facturer une réparation physique (en plomberie par exemple) ou un service de livraison de courrier.

Voyons maintenant comment vous pouvez réussir la mise en place d’un système d’achat intégré dans vos applications mobiles.

Avoir une stratégie marketing efficace pour monétiser une application mobile

Votre stratégie doit tourner autour de trois pivots : vos objectifs, la politique des prix à adopter et le design du logiciel.

Définissez vos objectifs et les grandes lignes du projet

C’est la première étape pour réussir la monétisation de votre application mobile sur Android ou iOS. Avant toute chose, définissez clairement :

  • Ce que vous désirez vendre ;
  • La cible que vous visez ;
  • Le type de contenu que vous voulez mettre à la disposition des utilisateurs…

Cet exercice vous permettra en réalité de parfaire votre projet, mais surtout de le jauger et d’en détecter les forces et faiblesses.

monétiser une application

Peaufiner le design de l’expérience d’achat

La majorité des internautes quittent un site dont le design n’est pas esthétique et ergonomique. Il en est de même pour les applications mobiles. Pour proposer des offres d’achat intégré, votre stratégie marketing doit également reposer sur des visuels plaisants et ergonomiques.

Ainsi, avec un design efficace, on pourra :

  • Mentionner toutes les informations nécessaires à la prise de décision de l’utilisateur (avantages, prix, modalités d’utilisation, durée d’engagement…) ;
  • Indiquer si l’achat intégré proposé est consommable ou non consommable ;
  • Empêcher l’utilisateur de s’engager par accident.

Allez-vous utiliser un pop-up, un bouton ou une notification ? Parce qu’une telle décision ne se fait pas au hasard, vous pouvez faire confiance à notre équipe qui regroupe des UX/UI designers compétents. Ensemble, nous pourrons mieux peaufiner votre projet pour garantir sa réussite.

Fixer un bon prix et choisir des modes de paiement accessibles

Quelle est la fréquence d’utilisation de l’application par l’audience ? Quelle est la taille de cette dernière ? Quels sont la tranche d’âge et le statut social de votre communauté ? Trouver les réponses à ces questions vous aidera à définir le tarif approprié à la fois pour vous et vos utilisateurs. Ainsi, vos offres ne seront ni trop chères, ni trop peu rentables.

Alors, voulez-vous monétiser une application mobile ? N’hésitez pas à essayer l’achat in app. Pour respecter les normes en la matière, mais aussi faire des offres qui seront attirantes et rentables, offrez-vous l’accompagnement de professionnels expérimentés. Contactez ADLS Conseils pour parler de votre projet avec nos experts.

Quelques sources des chiffres :

Rédigé par Alex Defontenay linkedin auteur




Inscrivez-vous à la Newsletter