Article : Comment créer une application mobile ?

Comment créer une application mobile ?

// Temps de lecture +/- 22 min

Lorsque nous parlons de créer une application mobile, il s’agit du développement d’un projet sérieux, parfois d’un projet de vie. Il n’y a pas de solution miracle pour obtenir une application mobile efficace. Il faut une démarche méthodique et bien pensée. Découvrez en détail dans cet article le parcours à suivre pour développer une application mobile performante et avoir une aide pratique, notamment à Montpellier.

Adls conseils créé des applis mobile pour le compte de ses clients. Le marché des applications mobiles est aujourd’hui très concurrentiel. Beaucoup de personnes veulent s’y faire une place. Pourtant, la création d’une app n’est pas une tâche facile. Le produit final doit être la solution à un problème préalablement identifié. Il doit répondre à un besoin particulier. Dans ce contexte, le processus pour créer une application efficace peut être un vrai parcours de combattant aussi long que coûteux. Yuka, qui a eu un succès phénoménal, en est un excellent exemple.

Quelles sont les étapes à suivre pour créer une application mobile ?

Pour le développement d’une application mobile, il faut suivre des étapes précises et s’entourer des bons prestataires. Voici les étapes que vous devez connaître avant de vous lancer dans la création d’une appli, afin de réussir votre projet :

  • Trouver une idée prometteuse ;
  • Définir l’objectif principal ;
  • Étudier le marché et définir ses cibles ;
  • Monter une équipe fiable ;
  • Trouver son business model ;
  • Financer son projet ;
  • Travailler l’UX et l’UI et développer l’application ;
  • Tester, tester et retester ;
  • Ne pas rater le lancement ;
  • Prévoir des objectifs et une stratégie de communication ;
  • Penser à protéger votre idée.

 

Trouver une idée prometteuse

Comme toujours, tout part d’une idée novatrice. Commencez par étudier les besoins ou les problèmes auxquels sont confrontées les personnes de votre entourage. C’est de cette manière que vous trouverez une idée pertinente. Vous pouvez par exemple faire dans un premier temps une liste des idées d’applications qui seraient fort utiles pour le public visé. Procédez ensuite par élimination jusqu’à ce que vous reteniez l’idée la plus porteuse.

idée innovante pour un projet

Définir l’objectif principal

Maintenant que vous avez une idée claire sur ce que pourrait être votre application, vous devez définir de manière précise l’objectif de votre ambition. Combien d’utilisateurs souhaitez-vous avoir pour votre application ? Le projet vise-t-il seulement les smartphones ou faut-il aussi développer une version pour les tablettes ? Quel est le ROI que vous espérez ? Voilà autant de questions dont les réponses vous permettront d’avoir une idée très précise de votre destination. Il est important de ne pas naviguer à vue lorsqu’on met au point une application !

Étudier le marché et définir ses cibles

Avoir une idée porteuse et un objectif précis à atteindre, c’est bien. Mais, s’il n’y a personne pour utiliser votre solution, vous aurez perdu votre temps et votre argent. N’est-ce pas ? C’est pour cela qu’il est important d’étudier votre secteur d’activité potentiel.

L’étude vous permettra en réalité de valider avec assurance et sérénité la poursuite de votre projet. Elle vous permettra également de mieux définir vos cibles (âge moyen, catégorie socioprofessionnelle, type d’appareil utilisé, habitudes d’utilisation des applis…).

De même, vous aurez une vision globale de vos concurrents, de vos potentiels prescripteurs et partenaires. En conséquence, vous aurez plus de facilités à établir les 4P du marketing (Produit – Prix – Place – Promotion) encore appelés le marketing-mix. Ces piliers seront vos principaux guides pendant les différentes étapes qui précèdent la conception d’une application mobile.

Monter une équipe fiable

Aussi innovante que soit votre idée, elle ne servira à rien sans des personnes capables de lui donner vie. Vous avez donc une démarche cruciale à réaliser pour la réussite de votre projet : la recherche d’un (ou plusieurs) développeur d’applications mobiles motivé(s).

L’expertise, l’expérience et la personnalité de ce dernier doivent correspondre à vos attentes. Pour une petite appli, un développeur full-stack pourra faire l’affaire. Mais, pour une appli plus complexe, vous aurez sûrement besoin d’un UI/UX designer, d’un chef de projet ou encore d’un responsable qualité. Dans cette démarche, vous pouvez contacter notre équipe Adls Conseils à Montpellier pour vous aider dans l’exécution de votre projet. Nous sommes notamment spécialisés en Flutter et Cordova.

Trouver son business model

Comment rentabiliser votre logiciel ? Il existe plusieurs business models que vous pouvez adopter. Il est possible de faire de la publicité votre allié. Si vous choisissez de vendre des espaces publicitaires sur une application, vous devez cependant rester mesuré dans leur emploi afin de ne pas faire fuir les utilisateurs.

Outre ce modèle économique de monétisation, vous pouvez aussi choisir :

  • Le téléchargement payant ;
  • L’achat in-App ou modèle freemium (téléchargement gratuit, mais achats intégrés pour l’obtention de fonctionnalités supplémentaires) ;
  • L’affiliation (il faut une grande audience pour en tirer profit) ;
  • La collecte des données des utilisateurs dans le but de les revendre à des entreprises (il faut expressément avoir l’accord des utilisateurs…) ;
  • L’abonnement mensuel ;
  • Le sponsoring par un annonceur…

Financer son projet

Vous êtes désormais à un stade où votre projet prend réellement forme. Son potentiel est palpable. Cependant, en général, si votre projet nécessite un investissement plus ou moins élevé, vos épargnes ne suffiront pas pour le financer. Il faut donc trouver des partenaires financiers.

Comment mettre toutes les chances de votre côté dès le départ ? Il faudra prendre du temps pour bien rédiger votre business plan. Grâce à ce document, vous pouvez exposer votre business de façon claire et précise aux différents bailleurs de fonds (surtout les organismes financiers). Pour les convaincre du potentiel et de la faisabilité de vos objectifs, le business plan doit comporter des tableaux financiers incontournables comme :

  • Le compte de résultat prévisionnel ;
  • Le budget de trésorerie ;
  • Le plan de financement ;
  • Le bilan prévisionnel.

De plus, avec un bon business plan, vous pouvez aussi lancer une campagne de financement participatif (crowdfunding) ou présenter votre appli dans un concours pour trouver les fonds nécessaires à son développement. Ce document peut également vous permettre de convaincre des développeurs de vous aider à la concevoir. Ils pourront être rémunérés dès les premières entrées financières qui suivent le lancement de l’appli.

Travailler l’UX, l’UI et développer l’application

dessiner le design UX et UI

Une fois que vous avez à portée de main votre financement et l’équipe d’experts qui doivent se charger du développement de l’application, vous devez penser à la conception. Cette étape vous permet d’étudier la structuration de l’interface (UI) du programme dans le but de maximiser l’expérience utilisateur (UX).

C’est aussi à cette étape que vous devez choisir l’environnement du logiciel (type d’application, technologie à utiliser…). Nous reviendrons en détail sur cet aspect dans les paragraphes un peu plus bas. Après avoir réfléchi sur l’UI et l’UX, vous devez planifier l’architecture générale puis lancer la programmation.

Tester, tester et retester

Dans le processus du développement, il faut de nombreux tests. N’hésitez pas à en abuser. Cela contribue à l’optimisation de l’expérience utilisateur par l’élimination des bugs. Vous devez vous assurer après le dev de chaque module que ce que vous avez obtenu est bien conforme aux options attendues. Il faut également tester les critères de qualité, de vitesse…

Et ce n’est pas tout ! Il est vivement conseillé de faire tester l’application par un groupe d’utilisateurs cibles avant de la lancer. Mettez vos amis à contribution pour obtenir leurs avis s’ils correspondent au profil recherché. Vous pouvez également embaucher des bêta-testeurs sur iOS ou Android selon le cas. Ces tests vous permettent de vérifier entre autres :

  • Le caractère non envahissant de la publicité ;
  • L’utilité des fonctionnalités intégrées ;
  • La cohérence des prix fixés ;
  • L’attrait du design…

Petite parenthèse : on conseille souvent de garder en réserve quelques options pour effectuer de futures mises à niveau de votre application.

Cela sous-entend également qu’on ne doit pas toujours attendre qu’une appli contienne toutes les options imaginables avant de la lancer. Il faut juste s’assurer que les fonctionnalités qui y figurent à l’heure du lancement sont sans faille. Optez pour ce qu’on appelle un MVP (minimum product viable) afin de développer chaque fonctionnalité avec des mises à jour. Vous allez ainsi pouvoir proposer votre application plus tôr, apporter du contenu régulièrement afin de tenir en halène vos utilisateurs.

Cela dit, sachez aussi que le déploiement d’une application ne doit pas se faire à la va-vite. Un juste milieu doit être trouvé.

Ne pas rater le lancement

Vous avez effectué tous les tests possibles et votre application est fin prête ? Vous pouvez maintenant penser à la mettre sur la toile.

Le lancement est la phase la plus importante. Vous pouvez faire le buzz en quelques jours et apparaitre dans les tops des téléchargements si votre application répond à un besoin et que votre stratégie de communication lors du lancement a bien été pensée.

Plusieurs canaux de communication peuvent être utilisés pour votre lancement. Vous pouvez utiliser les réseaux sociaux pour mettre en place une communication virale autour d’une page Facebook, d’un compte Instagram ou YouTube. Il est également possible de créer une landing page, une newsletter afin de proposer du contenu de qualité (pour le référencement naturel SEO par exemple). Des vidéos de démonstration, et de la publicité payante peuvent également vous aider.

Les équipes de l’agence web Adls Conseils à Montpellier savent exactement comment s’y prendre pour le lancement sur les stores (Apple Store, Google Play…) sans problème et avec un maximum d’efficacité.

Prévoir des objectifs et une stratégie de communication

Après le lancement de votre application, vous avez encore du travail. Il faut mettre en place une stratégie de communication pour éviter que votre projet sombre dans les abysses des Stores. Ils contiennent des millions d’applis (plus de 2 millions d’applis dans l’App Store d’Apple et près du double dans Google Play).

Vous l’aurez compris, quelques tweets ne suffiront pas. Les canaux de communication utilisés pour le lancement de l’application seront très utiles. Les articles de presse, les campagnes d’emailing, et de SMS marketing peuvent être ajoutés à votre stratégie. Ici également, vous devez prévoir des objectifs (nombre de téléchargement à atteindre au bout d’une semaine par exemple) afin de quantifier vos efforts communicationnels.

Vous pouvez également réfléchir à une stratégie ASO (App Store Optimization) qui consiste à bien se référencer sur les stores.

Penser à protéger votre idée

À l’ère d’internet, la concurrence est rude et sans pitié. Pour éviter de vous faire plagier, pensez à protéger votre idée et votre marque. La meilleure méthode est de protéger le code source avec le droit d’auteur et d’obtenir des brevets pour les fonctions originales du logiciel.

Quels sont les outils pour créer une application mobile ?

outils de programmation d'une application mobile

Il existe plusieurs types d’applications mobiles sur le marché. On distingue notamment les Progressive Web Apps (PWA), les applications natives et les hybrides.

Les PWA

Les PWA sont semblables à une version de votre site internet pour les smartphones. Une PWA s’ouvre sur un navigateur internet pour ordinateur, tablette ou un téléphone. Elle offre des fonctionnalités hors ligne tout en présentant une interface utilisateur moderne.

Les applications natives

Concernant les solutions natives, il s’agit des applis les plus en vogue. C’est le type d’application qui vous permet d’envoyer aux utilisateurs de petits messages (notifications push) assez pratiques. On développe ces logiciels spécifiquement pour une plateforme donnée tout en utilisant le langage approprié.

Définir sur quelle plateforme vous souhaitez vous positionner

Il existe aujourd’hui une foule d’outils qui permettent de créer facilement des supports mobiles. Mais lesquels devez-vous choisir pour vous faciliter la tâche ? Commencez par définir la plateforme d’utilisation de votre application. Selon votre cible, vous devrez vous orienter vers Android, iOS ou les deux à la fois. Android est souvent le premier choix des développeurs parce qu’il est présent sur environ 80% des smartphones (et aussi plus accessible en termes de technologies).

Si vous souhaitez créer une application mobile native utilisable non seulement sur une seule plateforme, mais aussi sur une seconde, vous devez faire un double développement avec des outils et langages différents. Développer votre application de cette manière peut prendre du temps (deux ou trois fois plus de temps en fonction des supports choisis).

Les appli hybrides et natives générées

Outre la programmation unique pour chacune des plateformes, il existe deux autres types de développement mobile selon l’approche cross-plateforme. Il s’agit des solutions native générées et des solutions hybrides. La solution hybride utilise des technologies de dev web pour encapsuler une web app dans une application native (avec des couches spécifiques à chaque plateforme). Avec une application native générée, on écrit un socle commun pour toutes les plateformes. On utilise alors des langages comme (JavaScript, Ruby, C#…).

Avec la solution cross plateforme, une grande partie du code s’adapte aux différentes plateformes, on ne modifie donc qu’une partie de ce dernier pour adapter le rendu selon l’OS du terminal utilisateur. Les solutions Cross-plateformes sont souvent les plus adaptées pour un rendu optimal au meilleur rapport qualité/prix, de part le gain de temps. En effet, dans une solution cross-plateforme, 60% (chiffre approximatif pour schématiser l’exemple) du code sera similaire d’un OS à l’autre, les développeurs vont alors adapter 40% du code pour chaque OS et n’auront pas besoin de reprendre à 0 pour chacune des plateformes : Un gain de temps assuré et des mises à jour simplifiées. Voici quelques technologies que l’on utilise pour développer des applications mobiles selon l’approche multi-plateforme.

Flutter

Flutter, développé par Google, est un toolkit UI. Ce Framework permet d’obtenir des applications avec un bon rendu en un temps record. Il se fait surtout connaître pour sa capacité à créer des applications natives multi-plateformes pour Android et iOS (Windows, Mac et Linux étant également supportés).

Même s’il est relativement nouveau sur le marché, Flutter dispose d’assez d’atouts pour s’imposer dans l’univers du développement des applications mobiles. Facile à prendre en main, il intègre des widgets prêts à être utilisés. Cela rend très rapide l’intégration de n’importe quel objet.

Propulsé par la puissance technologique et budgétaire de Google, c’est tout à fait logique que Flutter soit aussi stable qu’efficace. La technologie s’accompagne également d’une documentation complète. Cette dernière couvre toutes les parties fonctionnelles, ce qui la rend lisible pour tous les programmeurs novices, intermédiaires et confirmés.

Flutter intègre le Material Design qui permet d’obtenir de très belles applications. Grâce aux multiples packages du Material Design de Flutter, il est possible de concevoir des supports ergonomiques. Le framework propose également des widgets et composants Material Design hybrides. La flexibilité qu’offre cette solution est donc assez importante.

De plus, la fonctionnalité Hot Reload de Flutter est par ailleurs un de ses atouts les plus importants. Concrètement, elle permet de voir en temps réel sur un simulateur les résultats d’une modification de code, sans compiler l’application à chaque fois. C’est un gain de temps important.

Tout comme Apple qui a son propre kit de développement logiciel (iOS) et Facebook qui a le sien (React native), Google a fini par se détacher d’Oracle (Java). Ainsi, la conception des applications avec Flutter qui s’appuie sur le langage de programmation DART (à l’origine appelé Dash) se fait désormais avec des guidelines précises. Cela permet d’avoir des codes avec un niveau de stabilité assez élevé.
flutter logo

Apache Cordova

Cordova est un framework open-source pour le dev cross-platform d’applications mobiles. Il est basé sur les standards du web. Contrairement à d’autres technologies telles que Rhodes ou Flex Mobile, Cordova n’inclut pas d’interpréteur de code « opaque ». De plus, ce Framework propose de multiples plug-ins qui permettent d’accéder aux ressources natives des différents terminaux mobiles.
cordova logo

React Native

Récemment propulsé par Facebook, React Native est un framework qui propose d’utiliser la technologie React pour créer facilement des applications natives. Avec cette technologie, vous pouvez vous servir de ES6 (standard de langage de programmation publié en 2015) et du JSX (extension du langage de programmation JavaScript) pour utiliser des composants et des performances des systèmes mobiles.

Il faut cependant reconnaître que React Native reste une technologie relativement jeune et parfois difficile à prendre en main. De plus, sa communauté est encore grandissante. Enfin, puisqu’il s’agit d’une technologie qui est sous une licence propre à Facebook, elle ne doit pas être utilisée pour créer des produits qui lui sont concurrents.
react native logo

Xamarin.Forms

Appartenant désormais à Microsoft, grand acteur de l’univers .NET, Xamarin propose la technologie Xamarin.Forms pour créer des applications mobiles multi-plateformes. Elle est cependant entièrement intégrée à Visual Studio sur Windows ou Mac OS. Son utilisation est par ailleurs freinée par le modèle économique adopté. Il suffit de voir le pricing de Visual Studio pour s’en rendre compte.
xamarin form logo

D’autres solutions cross-plateforme existent mais nous avons choisi ici de traiter uniquement les 4 leaders, respectivement créé par Google, Facebook et Microsoft.

Comment créer une application mobile à Montpellier ?

créer une application smartphone

Vous avez une idée novatrice et toutes les études réalisées indiquent que votre projet est faisable et rentable. Vous êtes sur Montpellier ou votre application mobile vise des utilisateurs à Montpellier. À qui devez-vous vous adresser pour la réussite de votre projet ?

Recruter un développeur mobile in house

L’une des solutions pour créer une application à Montpellier est de recruter un développeur mobile in house. Il vous suffit de rédiger et de publier une annonce de recrutement sur les diverses plateformes dédiées aux offres d’emploi. Sachez cependant que le recrutement d’un développeur mobile ne se fait pas à la légère.

Le professionnel que vous devez choisir ne doit pas seulement maîtriser le codage. Il doit également avoir de très bonnes compétences UI/UX. Après le choix du développeur qui présente les compétences que vous jugez indispensables à l’évolution de votre idée, vous lui ferez signer un contrat en bonne et due forme. C’est cela qui marque le début de votre collaboration.

Freelance

Des milliers de développeurs mobiles travaillent en freelance. Il vous suffit de faire quelques recherches sur des plateformes de mise en relation et vous trouverez un professionnel ayant déjà fait ses preuves.

Cependant, il est important de bien se renseigner sur les précédents projets sur lesquels un professionnel a travaillé avant de le choisir. De plus, même si les développeurs basés à l’étranger affichent un tarif généralement très bas, gardez à l’esprit que la qualité et le prix sont positivement corrélés. Il est aussi important de savoir que la gestion de projet est souvent difficile pour les développeurs freelance. Vous devez être votre propre chef de projet afin de fixer les repères nécessaires à l’avancement des tâches.

Sous-traiter au forfait

Pour la création d’une application mobile à Montpellier, vous pouvez aussi choisir la sous-traitance au forfait. Vous négociez avec le prestataire une enveloppe budgétaire fixe pour le projet. Cela s’accompagne évidemment d’un cahier des charges et d’une date de livraison. Souvent rassurante, la sous-traitance au forfait vous permet de savoir que votre budget ne risque pas de bouger.

Votre demande étant clairement définie, c’est au prestataire de s’engager pour mener à bien la mission, à ses risques et périls bien sûr ! S’il y a un éventuel dépassement, la responsabilité lui incombe. Par contre, si après la signature du contrat vous sentez le besoin de changer vos exigences, sachez que le prestataire vous le facturera probablement. Pour cette raison, le coût final du soft avec ce type de contrat est souvent bien supérieur à la prévision initiale.

Chez Adls conseils, notre expérience en développement mobile nous pousse à croire qu’une application est en perpétuelle évolution. Les fonctionnalités peuvent changer dans le processus de dev. Que ce soit en phase d’intégration, de test ou après le lancement, une application ça bouge, ça vie et ça évolue ! C’est pour ces raisons que nous proposons uniquement des prestations en régie.

Sous-traiter en régie

La sous-traitance en régie est une autre option intéressante pour développer une application mobile à Montpellier. Une agence web à laquelle vous confiez votre projet mettra plusieurs professionnels et des compétences spécifiques à votre disposition sur une période donnée. Ici, il n’y a pas forcément de date butoir, mais l’agence sollicitée prend ses dispositions pour satisfaire vos exigences.

Le principal avantage d’un contrat en régie est que vous êtes au centre de l’évolution des différents sprints (courte durée pour réaliser un objectif). Vous participez à des réunions, environ tous les 15 jours, pour orienter le processus de développement vers votre propre vision des choses. A l’inverse d’un contrat au forfait ou l’application est simplement livrée une fois le travail terminé.

Côté budget, les missions en régie ont souvent recours à une facturation journalière. Cependant, la facturation à l’heure ou par semaine n’est pas rare. Vous n’avez pas à endurer les contraintes liées à l’embauche d’un salarié. Vous bénéficiez d’une prestation de qualité tout en n’ayant pas à vous soucier du Code du travail.

Si vous souhaitez créer une app mobile cross-plateforme en régie sur Montpellier, Adls Conseils semble être l’agence la plus qualifiée pour répondre à vos attenttes. 

application woog cross plateforme crée sur montpellier

Comment créer une application sur Apple et Android sans coder ?

Avec l’évolution des technologies informatiques et des outils du web, il existe aujourd’hui des méthodes variées qui permettent de créer des applications mobiles sans écrire une seule ligne de code. Parmi ces solutions, on peut citer :

  • Good Barber ;
  • Siberian ;
  • Discovery;
  • Appy Pie;
  • Keosu…

Ces générateurs présentent l’avantage d’être faciles à utiliser pour les néophytes en développement web. Selon la plateforme que vous choisissez, vous pouvez ne pas avoir besoin de vous inscrire jusqu’à la dernière étape. Certaines plateformes exigent par contre l’inscription dès le départ.

Généralement, vous devrez choisir dans un premier temps la catégorie d’application que vous souhaitez créer (restaurant, boutique…). Ensuite, vous choisirez les différentes options de votre produit. L’étape suivante consiste à la mise à jour du contenu en changeant le texte de l’appli et les images par défaut. Enfin, il ne vous restera qu’à vous inscrire au service pour publier votre application mobile.

Présentée comme ça, cette solution paraît simple comme bonjour. C’est vrai, mais la médaille a un revers. Même si les tarifs d’utilisation de ces solutions sont assez bas, ces plateformes sont souvent adaptées pour de petits projets dans lesquels des fonctionnalités avancées et une customisation poussée ne sont pas nécessaires. Si vous voulez créer une application complète et évolutive, ce n’est pas la meilleure solution puisque votre projet se retrouvera très vite bloqué par ces solutions.

Comment améliorer une application mobile ?

La programmation sur iphone et smartphones ne prend pas fin après son lancement. Il faudra par la suite l’améliorer et la rendre plus utile pour ses utilisateurs. Vous pouvez ajouter des fonctionnalités, améliorer le contenu, corriger les bugs, etc.

Ajouter des fonctionnalités à l’appli

Dans tous les secteurs, il est nécessaire d’évoluer afin de survivre. L’innovation est absolument vitale dans le domaine du numérique qui est un secteur particulièrement organique. Puisque les applications mobiles font partie de cet univers, il est important qu’elles évoluent pour s’adapter aux besoins du marché. Après le lancement, vous devez donc régulièrement offrir des mises à jour et proposer de nouveaux contenus / services pour fidéliser la clientèle.

C’est cela qui montre l’évolution de vos ambitions. Il n’y a rien de tel pour retenir l’attention des utilisateurs. Cependant, il ne faut pas ajouter des fonctionnalités simplement parce qu’il faut le faire. Chaque option que vous ajoutez doit être pertinente. Vous devez également adapter le code aux nouvelles versions des systèmes d’exploitation.

Prendre en compte le feedback du public cible

prendre en compte le feedback de l'application

Souvent négligés par les créateurs, les feedbacks (retours des utilisateurs) sont très importants pour l’amélioration du produit mis en ligne. Concrètement, avant même de lancer votre application, vous devez mettre en place un système pour étudier le retour des utilisateurs. Généralement, vous pouvez recueillir les avis à partir des boutiques d’applications classiques ou via des formulaires de contact.

Cependant, si vous créez une web app ou une appli mobile, il est vivement conseillé d’y intégrer une section pour permettre aux mobinautes de laisser des commentaires voire même des idées d’amélioration. Vous pouvez également mettre en place une veille qui porte sur les mots-clés relatifs à votre application. Ainsi, vous resterez constamment au parfum de ce qui se dit à propos de votre produit. Les retours des utilisateurs seront utiles pour :

  • Éliminer les bugs ;
  • Améliorer la rapidité et l’ergonomie de l’application ;
  • Peaufiner l’expérience utilisateur…

Proposer de nouveaux contenus

Amener votre public cible à utiliser votre logiciel de manière fréquente vous permet de rendre vos services plus qualitatifs. Pour cela, vous pouvez par exemple proposer régulièrement de nouveaux contenus au lieu d’offrir un contenu statique.

Il faut cependant faire attention afin de trouver le juste milieu entre « trop de contenu » et « pas assez de contenu ». Les commentaires sont un bon repère que vous pouvez surveiller pour être fixé. Grâce à ces avis, vous découvrirez si ceux qui choisissent votre solution se perdent dans les informations pléthoriques que vous mettez à leur disposition. Il en va de même pour le nombre de sections disponibles, les images, les fonctionnalités

Dans certains cas, vous découvrirez que les utilisateurs apprécient le contenu de votre app et en demandent davantage. Dans ce contexte, ne vous précipitez surtout pas ! Trouvez les contenus justes qu’il faudra intégrer aux prochaines mises à jour pour répondre au mieux à leurs besoins. De cette manière, votre application ne risque pas de devenir obsolète.

Utiliser un plan de taggage précis

Pour mesurer le succès d’une application, on tient souvent compte des indicateurs comme :

  • Le taux de crash ;
  • Le ranking utilisateur ;
  • Le nombre de téléchargements sur les stores ;
  • Le nombre de sessions

Cependant, ces données ne permettent pas souvent de faire des analyses poussées. Le plan de taggage est par contre un outil précieux qui vous permet d’analyser avec précision l’activité. En pratique, cette solution est utile pour obtenir les données relatives au comportement des utilisateurs de l’application.

Encore appelé plan de marquage, le plan de taggage se présente généralement sous la forme d’un fichier Excel qui réunit tous les marqueurs préalablement placés sur le parcours des utilisateurs.

plan de taggage et notification in app

Le plan de taggage permet d’analyser le comportement de vos utilisateurs, d’imaginer des actions afin de générer des notifications push, qu’elles soient in-app ou off-app (dans le centre de notification du téléphone). Le plan de taggage vous permet également de garder l’attention des utilisateurs afin de les empêcher de se détourner de votre application, de se désabonner de vos services ou de désinstaller simplement l’appli. Ces notifications peuvent inclure du texte, une icône, un badge, une image, une vidéo ou encore une URL.

Mais, n’oubliez pas que la transparence doit être de mise. Il est important d’appliquer les directives du RGPD. Dès l’installation de votre application sur son appareil, le mobinaute doit être informé sur les données que vous collectez, la manière dont elles sont utilisées et leur durée de stockage.

Ainsi, vous pourrez connaître facilement comment les mobinautes naviguent dans votre application mobile. En exploitant ces données, il est plus aisé de détecter les facteurs qui rendent l’expérience utilisateur moins agréable. Tout ce qu’il vous restera à faire, c’est des corrections permettant d’améliorer l’expérience utilisateur.

 

Mettre en place une stratégie de branding

Le branding permet de promouvoir l’image d’un produit, d’une marque ou d’une entreprise. Vous l’utilisez pour améliorer l’appli et augmenter le nombre d’utilisateurs. Le but est de rendre votre logiciel facilement identifiable par le public cible.

Vous aurez donc à travailler votre charte graphique (couleurs, typographies, logo…), les titres, la description de l’app et l’identité visuelle globale afin d’harmoniser vos supports. Vous pouvez également mieux exprimer vos valeurs (le respect de la confidentialité ou encore la sécurisation des données par exemple). En travaillant tous ces éléments, vous faites le nécessaire pour rester ancré dans l’esprit de vos cibles.

Créer une communauté puissante et identitaire

Vous passerez tout votre temps à penser que votre appli est médiocre si elle n’est pas utilisée par les bonnes personnes. Ce sont les utilisateurs de votre application qui la font vivre. Il est donc important qu’elle ait un trafic qualitatif (bien ciblé).

C’est pour cela que vous devez mener vos campagnes de communication dans des groupes particuliers avant et après sa publication. Par exemple, si votre logiciel est destiné à des jeunes adultes fans d’informatique de 25-35 ans, ce sera une mauvaise idée de faire sa promotion dans des forums pour séniors de 60 ans complètement désintéressés de l’innovation informatique.

Vous pourrez alors être sûr de la singularité de la communauté que vous créez. Ceux qui vont télécharger l’application mobile ne risquent pas de la désinstaller. Au contraire, ils en deviendront dépendants et pourront également contribuer à son évolution et à sa pérennité.

BONUS : Quelles sont les questions à se poser avant de créer une application mobile ?

créer une application mobile

Avant de vous lancer dans la conquête du mobile market, vous devez vous poser certaines questions. Les réponses que vous donnez à ces questions vous permettront de savoir si vous êtes réellement prêt ou si vous devez encore faire des réajustements.

À quelle problématique mon application répond-elle ?

Avez-vous identifié un réel besoin auquel viendra répondre votre application ? Peut-être que vous vous êtes simplement rendu compte qu’une app que vous recherchiez n’existe pas dans les stores ? Vous venez probablement de dénicher une lacune du marché que vous pouvez exploiter.

Dans un cas ou l’autre, sachez qu’on ne crée pas un logiciel pour le simple plaisir de le faire. On en crée un dans le but de résoudre une problématique. Il est important d’identifier la vôtre pour vous assurer de la réussite potentielle de votre projet digital.

Quel est mon budget ?

Avant de commencer le processus de création, vous devez connaître exactement le montant que vous êtes prêt à injecter dans le projet. En réalité, ne vous leurrez pas, la conception d’une application a un coût. Ce dernier peut varier en fonction du type d’application, de la complexité du contenu de l’appli, des stores visés, de la qualité souhaitée… Vous pourrez avoir simplement besoin de 5.000 euros, comme il est également possible de dépenser des sommes bien plus importantes.

De plus, vous devez aussi chercher à connaître le coût de la maintenance du logiciel. Il est conseillé de passer simplement votre chemin si les fonds que vous êtes en mesure de réunir ne peuvent pas financer la totalité du projet. Il ne sert à rien de développer un logiciel pour le laisser croupir dans les bas-fonds des stores par manque de moyens.

Quels sont mes besoins ?

Comment imaginez-vous votre future application ? À quoi doit-elle réellement ressembler ? Au lieu d’une idée qui germe dans votre tête, vous devez coucher sur le papier les éléments dont vous avez réellement besoin. Il est capital de définir par exemple le design, les options, les plateformes ciblées ainsi que le modèle économique. Ces éléments aideront les prestataires à se faire une idée assez précise de ce dont vous avez besoin. Ils pourront alors vous aider à étudier la faisabilité du projet.

Définir vos besoins vous permettra en parallèle d’estimer le coût de votre soft et de sa communication avec précision.

Quel est mon cadre de vie actuel ?

Mine de rien, la création d’une application mobile est un projet qui prend du temps. Avant de déterminer le bon moment pour vous lancer dans votre création à temps plein, il faut prendre des précautions préalables. Par exemple, assurez-vous d’avoir de quoi vivre sur plusieurs mois sans rentrée importante d’argent. Pendant son développement et même sur quelques mois après son lancement, vous ne pourrez sans doute pas vivre de votre projet. Vous aurez peut-être donc à changer de cadre de vie ou à simplifier votre train de vie actuel.

En quoi mon application est-elle différente des autres ?

Il est assez difficile de se démarquer dans la jungle des applis. Pourtant, pour réussir, votre logiciel doit se différencier des autres. À défaut de trouver une idée originale, vous pouvez proposer une amélioration d’un service existant. Attention ! Il ne faut pas plagier, mais plutôt innover.

Quelle est la technologie la plus adéquate ?

Votre budget, votre public cible, et la plateforme de prédilection sont les paramètres importants qui peuvent vous guider vers une technologie plutôt qu’une autre. Vous pouvez par exemple vous orienter vers Flutter, l’une des solutions les plus performantes disponibles actuellement. Grâce aux fonctionnalités proposées par ce framework, on peut l’utiliser pour réaliser des applications mobiles complexes.

Quelle est l’objectif final ?

La finalité peut varié dans un projet mobile. Vivre et se développer à la façon Yuka, revendre l’application à une marque, vivre de sa création ou simplement créer une solution professionnelle à un besoin permettant de gagner du temps / simplifier son travail etc. Une app peut avoir de multiples objectifs / finalités et il est important de les définir dès le début.

Comment sécuriser mon application ?

Que ce soit au regard de la loi ou bien pour faire face aux cyber attaques, vous devez mettre en place des firewell pour vous protéger. Nous sommes à même de vous conseiller sur la sécurité mobile mais des experts comme Devensys peuvent optimiser votre processus de sécurité.

Que retenir de ce guide ?

Le développement d’une application mobile ne s’improvise pas. Il faut donc proposer un produit de qualité et à forte valeur ajoutée pour réussir son projet digital. Si l’on souhaite mettre sur le marché une offre attirante et évolutive, il vaut mieux rester loin des technologies qui proposent la création sans coder. Elles sont souvent limitées.

Pour réussir, trouvez une idée originale qui conduira à une appli capable de résoudre un problème que rencontrent de nombreuses personnes. Ensuite, trouvez les professionnels qualifiés qui sont capables de s’impliquer pour concrétiser votre idée.

Vous pouvez solliciter les services de votre agence de communication digitale Adls Conseils à Montpellier. Nous utilisons Flutter, une technologie d’avenir, pour donner vie aux projets de conception d’application portés par nos clients. Nous vous accompagnons pas à pas jusqu’à l’aboutissement de votre application mobile et même après son lancement. N’hésitez pas à nous contacter pour discuter avec nos experts.

Rédigé par Alex Defontenay linkedin auteur




Inscrivez-vous à la Newsletter