Article : Les nouvelles tendances du e-commerce pour l’année 2020 !

Les nouvelles tendances du e-commerce pour l’année 2020 !

// Temps de lecture +/- 4 min

Une étude très sérieuse annonce une augmentation de 19% du chiffres d’affaires réalisé par le e-commerce dans le monde, quelles sont les tendances et nouveautés du secteur de la vente à distance qui ne cesse de croître ?

Stripe, Paypal, Apple pay, WeChat Pay, AliPay… Payez comme bon vous semble !

Une des plus grandes innovations de ces dernières années est la démocratisation des solutions de paiement à distance. Le mode de paiement en ligne diffère selon le pays. Cela s’explique par diverses raisons, notamment les préférences culturelles (cartes de crédit ou de débit), la législation en vigueur concernant la sécurité, le taux de pénétration des portefeuilles mobiles, l’avancée technologique du pays etc…

Si vous êtes curieux des technologies privilégiées par pays, prestashop – un CMS destiné au e-commerce – a publié une étude à ce sujet

Le e-commerce de l’occasion

La COP 25 à Madrid a peut-être été la plus chaude jusqu’à présent. Sans jeu de mot, l’état actuel de notre environnement éveille les consciences et beaucoup d’entre nous souhaitent adopter un comportement éco-responsable. À l’image de Greta Thunberg et de son dévouement pour l’écologie, il semblerait que 2020 soit également un tournant de la conscience environnementale lié au e-commerce et à l’emprunte écologique de chacun.

Greta Thunberg critique l’ONU pour s’être trop souciée de l’argent et de la croissance économique éternelle au profit du bien-être de notre planète.

Dans une démarche éco-responsable et économique, le marché de l’occasion et du « refurb » (redonner vie à un produit endommagé) monte en flèche. ThredUp, le grand frère de Vinted a récemment publié ses données pour 2019, montrant une croissance exponentielle du marché de la revente d’occasion, 21 fois supérieure à celle du vêtement « neuf ».

L’internet des objets, la mode des IDO

Dis Siri, c’est quoi un IDO ?
Peut-être avez-vous déjà posé ce genre de question à un objet connecté, dans votre jardin votre maison ou bien votre voiture ?

Un IDO (ou IOT en anglais, signifiant internet of things) reflète l’internet des objets. Les fameux  » OK Google  » « Dis Siri » ou  » Alexa play  » se démocratisent de plus en plus et les objets compatibles avec ces technologies fleurissent chaque jour, au plus grand bonheur de la génération Z. Pour en revenir à notre sujet, cette technologie basée sur l’intelligence artificielle facilite l’accès et permet un gain de temps crucial sur l’achat en ligne, de la recherche jusqu’au processus de paiement.

Le marketing omni-canal

Comme l’expérience d’achat omni-canal* devient essentielle à la bonne gestion d’un e-commerce, nous sommes aujourd’hui confronté à l’optimisation des sites web basés sur l’expérience utilisateur et l’inclusions des plateformes adaptées à l’IdO. En effet, l’ère de l’IDO est déjà là et les sites e-commerce doivent fondamentalement s’adapter à cette technologie et permettre un parcours client simplifié.
Vous l’avez compris, il est probable que, d’ici la fin de 2020, beaucoup plus de clients feront leurs achats à partir d’appareils qui ne sont ni des smartphones, ni des ordinateurs. Vous aurez besoin d’un moyen de leur livrer votre site qui ne soit pas limité par la taille d’un écran.
*optimisation des différents canaux de distribution pour simplifier l’expérience utilisateur

L’essayer, c’est l’adopter (try and buy)

A l’inverse du « clic and collect » (un service permettant de commander des produits en ligne avant de les retirer directement en magasin), beaucoup de consommateurs se rendent en magasin pour essayer un article sans l’acheter. Ce n’est que par la suite qu’ils commandent directement l’article depuis leur smartphone.

Bien que leur logique puisse sembler contraire à celle du click & collect, les praticiens du « try & buy » sont, comme les click & collectors, en train de jouer le jeu de l’omni-canal. Même si l’ordre est inversé, le processus d’essai et d’achat est constitué des deux mêmes types d’expérience : une en magasin et une en ligne.
Une pratique qui va à l’encontre même de la démarche éco responsable précédemment évoquée. On analyse donc une disparité des mentalités et l’émergence de modèles d’achat en ligne bien différents.

Après l’émergence stratégies marketing sur mobile, le mot d’ordre d’aujourd’hui est l’omni-canal. Vous devez devenir omni-canal, c’est le mot à la mode en ce début d’année 2020. C’est la solution permettant de conserver et de fidéliser les clients d’un e-commerce. L’omni-canal vous permet de renforcer les relations humaines entre votre marque et vos clients. Cela implique de mettre en place une boutique, un e-commerce adapté à ce canal et aux nouvelles technologies, un service de livraison irréprochable et un branding puissant…

La relation marque – client

A grande échelle, les entreprises doivent aussi s’adapter et devenir de plus en plus flexibles, nous parlons tout à l’heure des différents moyens de paiement par pays. Au-delà de cela, la cartographie des clients et la flexibilité du site (en terme de fonctionnalités et de design) sont très importantes. Les stratégies doivent être locales. Des campagnes de publicité au système de livraison, il est nécessaire de s’adapter aux envies, avant que l’envie elle-même ne soit présente.
Enfin, mais non des moindres : la personnalisation est primordiale !

Vous souhaitez un exemple concret ? découvrez notre analyse de la refonte du site de Printemps (2020)

Les clients souhaitent s’identifier à leurs marques préférées. Alors que la bataille est rude concernant la course aux technologies, à l’intelligence artificielle jusqu’aux grattage de données sociales (vous savez, ces fameux cookies !), en passant par des outils psycho comme le neuro-marketing, il existe une nouvelle norme de personnalisation dans le e-commerce, bien plus présente qu’auparavant : la relation client et la personnalisation !

Interagir avec ses clients via plusieurs canaux, adapter son message selon les tendances locales, l’environnement médiatique permettra d’enrichir l’image de marque.

Vous l’aurez compris, de l’éveil des consciences à propos de l’écologie, jusqu’à l’utilisation des nouvelles technologies en passant par la personnalisation et des rapports marque – client en terme de contenu et de relation humaine, les prochaines années nous réservent bien des surprises.

Rédigé par Alex Defontenay linkedin auteur




Inscrivez-vous à la Newsletter