Article : Création d’entreprise : les étapes indispensables

Création d’entreprise : les étapes indispensables

// Temps de lecture +/- 3 min

ADLS conseils accompagne les entrepreneurs dans toute la démarche de création d’entreprise. Le schéma est bien souvent le même, malgré l’impatience du créateur, il est important de ne pas brûler les étapes et de respecter les grandes lignes de la création d’entreprise, un domaine complexe qui nécessite l’appui d’experts.

1. Déterminer précisément son projet d’entreprise et sa viabilité

Le projet

Les entrepreneurs ont bien souvent une idée précise de leur création d’entreprise, que ce soit une innovation, un service ou une expertise, il sera toujours important de bien déterminer son projet, ses limites et son environnement. Nous allons alors construire un Business Model appuyé d’une étude de marché, permettant de valider (ou non) l’idée de création d’entreprise.
Au moment de la création nous viendrons appuyer cette étude avec un business plan : l’objectif étant de calculer la rentabilité, les investissements et les charges de la société.

Le créateur

Parallèlement à cela, il sera nécessaire d’évaluer la détermination et les motivations du – des porteur(s) de projet. Nous parlons d’une création d’entreprise, et concrètement, nous pouvons affirmer à 100% que le créateur rencontrera des imprévus, devra faire face à des problématiques et seules ses motivations et son courage l’encourageront à continuer. La motivation d’un porteur de projet est essentielle, le degré d’investissement du créateur d’entreprise dans son projet est un facteur déterminant pour réussir.
Il est également nécessaire de faire un point sur la situation personnelle du créateur. La situation est-elle compatible avec un projet de création d’entreprise ? Quelle est la situation financière ? Quelles sont les expertises, la situation professionnelle actuelle ? La situation familiale, patrimoniale ? ect…

La région

Il est important de se rapprocher des établissements publics pouvant vous apporter de l’aide. Plusieurs dispositifs d’aides sont prévus pour les créateurs et/ou demandeurs d’emplois : exonération temporaire de charges sociales, maintien des allocations, versement d’une partie des droits pôle emploi sous forme de capital, subventions et des aides régionales…

2. Trouver son équipe

Chaque projet est attaché à une équipe, il ne faut pas avoir peur de s’associer pour pérenniser un projet. Le travail d’équipe primera bien souvent sur le travail individuel. En outre, la recherche de financements sera bien plus simple si une équipe booste l’efficacité d’une entreprise : de nombreux investisseurs parient sur une équipe avant de parier sur un projet.
L’idée n’étant pas de s’associer avec n’importe qui mais de construire une équipe complémentaire de confiance.
Attention, selon le projet, se lancer seul peut également être une solution viable. Encore une fois, chaque projet est différent, donc chaque stratégie l’est également.

3. Créer une structure

Lors de la création des statuts de l’entreprise, le choix de la structure est déterminant pour la suite de votre projet. Selon vos objectifs et votre situation, il est important de choisir la forme juridique adaptée à vos besoins :
Si vous souhaitez limiter votre responsabilité, opter pour un régime fiscal particulier, choisir votre mode de rémunération, optimiser votre retraite ect…
Cet article peut vous aider à différencier les formes de sociétés

4. Officialiser la création d’entreprise

Votre projet est viable, vous connaissez votre équipe et votre statut juridique ? Il ne reste plus qu’a officialiser la procédure et suivre les étapes classiques de l’immatriculation d’une société :
– Déterminer l’adresse de la société
– Rédiger les statuts (ou se faire accompagner pour la rédaction)
– Ouvrir un compte bancaire et déposer le capital de l’entreprise
– Déposer les statuts et les différents justificatifs au GRIEFF
– Publier la création dans une annonce légale
– Recevoir son Kbis, Siret, Siren et numéro de TVA
– Déposer une marque (ou brevet) auprès de l’INPI
– Souscrire à une assurance professionnelle
– Etc…

5. Créer les supports de communication

Pendant la procédure d’immatriculation (environ une vingtaine de jours), il sera important de communiquer afin de trouver ses premiers clients. La stratégie de communication est indispensable, et ce, même avec un “budget 0” ! Créer une notoriété et une communication positive associée au nom de l’entreprise ne sera que vous profiter. Plusieurs outils peuvent vous aider à communiquer : Une charte graphique originale, un site web, des comptes sur les réseaux sociaux, des cartes de visite, des goodies etc…

6. Débuter l’activité et se faire accompagner pour créer son entreprise

Le créateur doit se concentrer sur son activité à 100% ! Nous conseillons pour cela de se faire accompagner et de sous-traiter certaines branches de son activité comme l’expertise comptable par exemple.

7. Intégrer des réseaux professionnels

La dernière étape est indispensable pour la durabilité de votre projet. Le réseau professionnel n’apporte que des avantages. Entretenir son réseau permet de profiter de l’expertise d’autres professionnels, d’échanger avec des experts, d’élargir ses horizons professionnels, de trouver de nouveaux clients, de nouvelles idées et enfin d’échanger en permanence sur des sujets concrets…

Pour intégrer des réseaux, il est conseillé de connaitre son sujet et d’avoir l’esprit un brin commercial ainsi qu’une aisance verbale, à l’image de la communication de Steve Jobs

Pour conclure, chaque projet adopte une stratégie différente, mais les questions de départ sont bien souvent les mêmes ! Définir son projet et respecter les étapes de la création d’entreprise vous permettra d’assurer la crédibilité, la durabilité et la confiance en votre projet.

Rédigé par Alex Defontenay linkedin auteur




Inscrivez-vous à la Newsletter