Article : La communication non verbale influence-t-elle votre discours ?

La communication non verbale influence-t-elle votre discours ?

// Temps de lecture +/- 5 min

La communication non verbale – Le langage corporel – La synergologie

Notre corps exprime ce que nous sommes et reflète notre rapport au monde

Le message que nous souhaitons délivrer, que ce soit dans une conversation en face à face, au téléphone, en visioconférence ou lors d’une interview, d’un discours, ne sera pas reçu ni perçu de la même façon par nos interlocuteurs selon la manière dont nous allons l’exprimer, non seulement par la parole, le ton que nous emploierons, mais aussi et surtout par notre attitude corporelle et notre posture : notre communication non verbale.

Le langage du corps est notre toute première langue, naturelle et authentique. Il est beaucoup plus puissant qu’on ne l’imagine. Il exerce une influence plus forte que les paroles sur un observateur inexpérimenté. Quant à l’observateur expérimenté, il sait qu’il en dit long sur nous-même.

Un étude menée par le psychologue Albert Mehrabian montre que l’effet produit par un message verbal dépend de trois facteurs : du contenu informatif à 7 %, du langage corporel à 55 %, de la voix et de l’élocution à 38 %.

La fameuse “première bonne impression” influencée par la communication non verbale

Autrefois, cette première impression était d’une importance capitale, car nous devions évaluer instantanément si nous pouvions faire confiance à un “étranger”. Depuis les choses n’ont pas fondamentalement changé. Certes, les technologies de la communication ont réalisé des progrès fulgurants et nous n’avons plus besoin d’être en présence de notre interlocuteur pour échanger des informations avec lui. Mais la première impression à l’occasion d’une rencontre réelle (IRL) et non plus virtuelle, peut jouer un rôle important, voire décisif.

Le mobile marketing est en partie responsable de cette digitalisation des échanges.

Néanmoins avant d’interpréter un geste isolé, reliez-le à d’autres gestes et au contexte. Dites-vous qu’un geste n’est qu’un élément au sein d’un ensemble.

Qu’est ce que la synergologie en communication non verbale ?

L’origine de la Synergologie

Dans les années 1980, en amorçant ses études doctorales, Philippe Turchet travaille sur la rationalité du comportement.

Philippe Turchet comprend alors que les ressorts du langage corporel humain et sa communication non verbale, à travers certains micro-mouvements du corps et du visage, demandent à être appréhendés à travers des grilles d’observation spécifiques. Cela permet de recueillir des données simples qui n’avaient parfois jamais été recueillies.
Il fonde en 1996 la synergologie, qui permettra l’observation systématisée du langage corporel humain.
Aujourd’hui, la discipline fondée sur la compréhension du langage des gestes a mûri, le lexique corporel sur lequel s’appuient les synergologues est solide. Il n’est plus seulement question de comprendre l’autre, il s’agit aussi de lui proposer des formes d’interactions adaptées pour que la communication soit authentique, épanouissante et ses fruits mesurables.

Si le langage corporel est pris en compte par toutes les disciplines relevant des sciences humaines, aucune d’entre elles n’en a fait l’objet propre de sa discipline, parce que pour toutes les sciences humaines, le langage corporel sert d’appui pour parler d’autre chose. Pour le médecin le geste (au sens large) est un symptôme, pour l’ethnologue il est l’expression d’un rituel, pour le psychologue, un épiphénomène.

Détecter le mensonge par l’observation et le questionnement

La synergologie est basée sur un ensemble de théories, elles-mêmes fondées à partir de méthodes et techniques spécifiques. Le synergologue n’est pas seulement un observateur, il est une personne qui questionne.
C’est le questionnement qui lui permet de valider ou non ce qu’il a induit en regardant l’autre.
Bien sûr, il a appris que tel déplacement de traits voulait plutôt dire ceci ou cela, mais il n’est jamais sûr que ce qu’il pense est bien l’expression de la réalité. En revanche, en questionnant l’autre adroitement, de manière détournée ou plus directement selon son objectif, il va se donner très vite les moyens de confronter ses connaissances au terrain.

Ci-dessous, une vidéo très intéressante sur la communication non verbale et les mensonges :


Les gestes : un langage de la relation non verbale

Avez-vous remarqué que lorsque vous êtes seul(e) et que vous réfléchissez, vous ne faites pas de gestes ? Vous réservez les gestes aux situations dans lesquelles vous êtes en relation. Le geste est lié à la relation, il peut être contrôlé ou non, conscient ou inconscient.

En relation, le discours verbal a tendance à être soutenu par de petits gestes qui pourraient sembler inutiles, car en théorie l’interlocuteur de celui qui parle ne les regarde pas vraiment. Mais ces petits gestes auraient disparu s’ils étaient vraiment inutiles. L’être humain ne fait rien pour rien et chaque fois qu’il dépense de l’énergie c’est pour une raison précise, la restauration d’un équilibre. Ces petits gestes en apparence anodins permettent d’aller stimuler une aire cérébrale liée à la production verbale.

Inconsciemment, celui qui écoute prend en compte les gestes de celui qui parle.
Ces gestes colorent et donnent toute profondeur au discours. Vos gestes associés à l’expression de votre visage expriment votre intention. Les gestes apportent parfois des informations supplémentaires et permettent de densifier la relation.

Enfin, au moment où nous nous attendions à voir disparaître les gestes, parce que les mots les remplaçaient, ils se sont mis au contraire à proliférer. Les grands gestes décrivant les choses remplacées par une multitude de petits gestes permettant de nuancer les mots et de faire passer un certain nombre d’états d’être.
Mais surtout le geste qui servait jusque-là de support informationnel à la communication, en est devenu un support relationnel.

Comment exploiter le langage de votre corps en situation professionnelle ?

Que ce soit lors d’un entretien d’embauche ou dans des relations de travail quotidiennes, le langage du corps intervient systématiquement. Votre corps est un outil formidable que vous pouvez apprendre à utiliser au mieux en toutes circonstances – pour valoriser vos qualités, donner confiance à vos interlocuteurs, renforcer votre force de conviction, asseoir votre position ou simplement mieux communiquer avec les autres (communication verbale et non-verbale).
Cependant, restez authentique et évitez les gestes trop étudiés !

Les réunions de travail sont l’occasion idéale de recueillir des informations précieuses sur les réseaux d’influence et les rapports de force au sein de l’entreprise. Vous y découvrirez la culture de votre entreprise et la meilleure façon de défendre votre point de vue.
Même au sein d’une équipe de travail, la première impression que les autres ont de vous est importante. Alors réfléchissez bien à l’impression que vous voulez donner et travaillez-la.

À l’occasion d’une négociation commerciale avec un client ou un partenaire, n’essayez pas d’influencer votre client avec des techniques toutes faites, notamment un langage corporel standardisé. Seul un intérêt réel manifesté à l’égard du client vous permettra d’avoir une posture, une gestuelle et une mimique naturelle et d’établir une relation de confiance avec votre interlocuteur.

Un exemple parfait de l’utilisation de la communication verbale et non verbale c’est bien la communication de Steve Jobs

Enfin, n’ayez pas peur de vos émotions et exprimez-les consciemment !

Avant d’intervenir, prenez clairement conscience, non seulement de vos objectifs et de vos motivations, mais aussi des émotions qui vont avec. Ne craignez pas de montrer ce qui vous motive et vous tient à cœur. Si vous voulez paraître convaincant et authentique, n’ayez pas peur de vous montrer expressif dans vos gestes ou dans votre mimique quand vous parlez de quelque chose qui est important pour vous.

N’essayez pas de vous cacher derrière un masque d’indifférence ou derrière les faits. Évitez les gestes en désaccord avec vos émotions, vous risquez d’avoir l’air affecté et de manquer de crédibilité. Ne changez pas votre communication non-verbale sur le moment mais travaillez-la en amont.

En bref, travailler ses gestes et sa posture est indispensable pour rester être naturel et en accord avec son discours.

homme-grimace

Rédigé par Alex Defontenay linkedin auteur




Inscrivez-vous à la Newsletter